Une approche bienveillante de l'enfant

Cela coule de source dans le cadre d’une éducation Montessori, mais il est bon de savoir quels outils nous mettons en place pour mettre en pratique cet idéal.

Bien sûr, en plus de Montessori, nous nous inspirions de nombreux auteurs connus dans notre pratique quotidienne : Filliozat, Rozenberg, Faber et Mazlish, etc…

Dans notre école, nous nous basons cependant aussi particulièrement sur les travaux et l’expérience de Donna Goertz, fondatrice il y a 50 ans de l’école Montessori d’Austin au Texas, toujours en poste, et auteure du livre Quand l’école s’adapte aux enfants.

Donna Goertz part du principe qu’il est de la responsabilité du groupe - et non de celle de l’éducateur/trice seulement - d’intégrer chacun des enfants avec sa différence. C’est à travers le groupe par exemple que l’enfant asocial, blessé peut être par son passé, pourra progresser. Car le désir d’intégration sera le moteur de la résilience de cet enfant, rendue possible par la bienveillance, les encouragements et l’acceptation sans condition du groupe.

Donna Goertz part du principe que dans un conflit, même inégal, il n’y a toujours que des victimes. L’enfant qui n’a pas pu se contrôler souffre aussi du mal qu’il a créé.

Quand il n’y a plus de jugement, l’enfant n’a plus besoin de s’enfermer dans un rôle, il laisse tomber ses défenses et s’ouvre à de nouveaux possible. Ainsi il progresse dans toutes ses dimensions : sociale, mais aussi psychique, physique et a fortiori, scolaire.

Nous passons énormément de temps, en cette période de création de l’ambiance, à faire des médiations, à mettre en place des procédures de résolution de conflit basées sur la CNV (Communication Non Violente) et les livres de Faber et Mazlish, donnant ainsi aux enfants des outils pour régler leurs conflits eux-mêmes à l’avenir (parfois avec l’aide d’un autre enfant qui sera leur médiateur).

Dans un souci de continuité éducative, nous vous invitons à consulter la liste des ressources disponibles pour vous familiariser avec ces notions si vous songez à mettre votre enfant dans notre école, ou s’ils s’y trouvent déjà

1
3